Les temps de parcours interurbains en France : Une analyse géo-historique

Un nombre croissant de chercheurs profite des progrès informatiques pour reconstruire les réseaux de transport à l'intérieur de Systèmes d'Informations Géo-Historiques (SIG-H). De tels corpus permettent en effet d'apprécier les effets des investissements successifs dans les infrastructures sur les dynamiques territoriales de long-terme. Cet article présente un SIG-H original, initialement développé au sein du laboratoire ThéMA et complété par des chercheurs de l'IFSTTAR pour le projet de recherche BASECOGV, financé par la DRI dans le cadre du PREDIT. Le projet BASECOGV portant sur les Retombées Economiques Indirectes (REI) des Trains à Grande Vitesse (TGV) en France, le SIG-H accorde une attention particulière aux temps de parcours ferroviaires. Plus substantielle que l'évolution du linéaire d'infrastructures entre 1860 et 2010, la baisse des temps de parcours entre les 231 unités urbaines analysées est bien l'expression de la "révolution de la vitesse". Si près de 32h en moyenne étaient nécessaires pour connecter par train une paire de territoires en 1860, il ne faut plus que 5h en 2010. Ces informations ouvrent de vastes perspectives d'études.

  • Availability:
  • Authors:
    • BAHOKEN, Françoise
    • KONING, Martin
    • MIMEUR, Christophe
    • OLARTE-BACARES, Carlos
    • THEVENIN, Thomas
  • Publication Date: 2016

Language

  • French

Media Info

  • Media Type: Digital/other
  • Pagination: pp.17-25
  • Serial:
    • Transports
    • Issue Number: 495
    • Publisher: Editions Techniques et Economiques
    • ISSN: 0564-1373

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01629383
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Amenagement et des Reseaux (IFSTTAR)
  • Contract Numbers: BASECOGV- Dessertes TGV et dynamiques économiques
  • Files: ITRD
  • Created Date: Mar 17 2017 10:38AM