DEGRADATION BIOLOGIQUE DES BETONS

Communication presentee au colloque international "La deterioration des materiaux de construction" La Rochelle, 12-14 juin 1991 et au congres annuel de la Societe des industries minerales a Poitiers les 8-10 octobre 1991. Brasilia possede un climat avec une temperature constante et une hygrometrie tres variable, comprenant environ six mois de secheresse par an. Le beton de certains ouvrages se degrade principalement par eclatement en plaques laissant craindre une alcali-reaction. L'etude texturale en microscopie a balayage n'a pas montre de gel caracteristique de l'alcali-reaction, mais des figures de corrosion et divers microorganismes dont certains ont pu etre identifies par des specialistes en microbiologie. Ces microorganismes vivent en symbiose et produisent des acides qui attaquent certains mineraux du beton, principalement la portlandite et le carbonate de calcium. Les analyses mineralogiques effectuees confirment la dissolution de certains composants du beton. Les travaux devront se poursuivre de facon a mieux connaitre l'action biologique sur le beton en liaison avec le climat, pour combattre plus efficacement ce type de degradation. (A). (Titres en anglais et allemand : The biological deterioration of concrete. Biologischer Verfall von Betonen).

  • Authors:
    • RIBAS SILVA, M
    • DELOYE, F -
  • Publication Date: 1991-11

Language

  • French

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01250003
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 5:16AM