ETUDE DU COMPORTEMENT DES ANCRAGES PASSIFS SCELLES AU ROCHER

Ce travail de recherche consiste en une etude du comportement des ancrages passifs scelles au rocher par un coulis de ciment et comporte quatre chapitres. Premier chapitre : etude bibliographique sur les discontinuites dans les massifs rocheux : leurs origines, leurs caracteristiques geotechniques et mecaniques, leur comportement au cisaillement ainsi que leur renforcement, principalement par ancrages passifs. Deuxieme chapitre : etude experimentale en laboratoire du comportement au cisaillement d'une discontinuite artificielle creee dans un bloc de roche traversee par une barre d'acier scellee sur toute sa longueur par un coulis de ciment, et soumise a un effort normal et tangentiel, sous l'influence de certains parametres. Pour cela on a realise : - une serie d'essais de cisaillement sur modele reduit au Laboratoire Central des Ponts et Chaussees de Paris ; - une serie d'essais de cisaillement sur modele reduit au Laboratoire des Ponts et Chaussees de Lyon ; - deux essais en semi-vraie grandeur pour validation sur la dalle d'essai du Laboratoire Central des Ponts et Chaussees de Paris. L'analyse de ces essais a permis de definir trois modes de rupture de l'ancrage, qui sont lies principalement a la resistance de la roche, l'inclinaison de la barre et la dilatance de la discontinuite. Troisieme chapitre : pour completer les informations sur le comportement des trois materiaux mis en jeu dans un essai de cisaillement sur ancrage passif (differents stades de chargement), on a modelise l'essai de laboratoire par la methode des elements finis en utilisant le progiciel de calcul des structures par elements finis CESAR-LCPC. Cette modelisation a confirme les constatations experimentales sur les modes de rupture ; les calculs elastiques ont permis, en utilisant le modele de Winkler (poutre sur appuis elastiques) de definir une limite entre le mode de rupture par effort de cisaillement et celui par moment flechissant ; les calculs elasto-plastiques ont permis de localiser les zones de debut de plastification de chaque materiau (Roche, Coulis, Acier). Quatrieme chapitre : une comparaison de resultats experimentaux avec quelques methodes de calcul de la contribution d'un ancrage passif, utilisant soit la limite elastique de l'acier soit sa limite ultime, a conduit a la proposition d'une methode de calcul a l'etat ultime, avec une correction a apporter pour tenir compte de la resistance de la roche. (A).

  • Authors:
    • ASROUN, A
  • Publication Date: 1993-7-6

Language

  • French

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01247728
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 4:05AM