ETUDE DE LA RUPTURE DES EMULSIONS DE BITUME EN LABORATOIRE ET SUR SITE EXPERIMENTAL 1990-1991

La realisation d'enduits superficiels a l'aide d'emulsions de bitume est une operation generalement bien maitrisee par les applicateurs qui disposent d'essais simples comme l'indice de rupture des emulsions cationiques encore appele IREC, le pH, la teneur en eau, etc. Leur experience de la formulation et du repandage suffisent tres souvent a compenser l'absence de tests prenant en compte le comportement reel de l'emulsion en presence des granulats de chantier, les fluctuations des fournitures de bitumes en liaison avec l'origine des "bruts", les differents modes de raffinage et la diversite des emulsifiants proposes. Des echecs de chantiers inexpliques et repetes ont incite a une action de reflexions sur les mecanismes de la rupture. Le LCPC, la Societe Shell, la Societe CECA, la Societe COLAS avec l'aide du Laboratoire Regional des Ponts et Chaussees de Saint-Brieuc, du Parc de l'Equipement des Cotes d'Armor au Legue et de l'usine Colas Centre-Ouest a Montoir-de-Bretagne, ont decide de mettre en commun leurs moyens techniques (caracterisations analytiques en laboratoire, fabrications industrielles et repandages sur sites experimentaux) pour une meilleure connaissance des phenomenes de rupture et de murissement des emulsions de bitume. L'objectif de ce travail est de chercher a correler le comportement des emulsions de bitume a la rupture lors de la mise en oeuvre jusqu'a la remise en circulation, avec leurs caracteristiques chimiques et physico-chimiques telles qu'elles peuvent etre determinees au laboratoire. Pour cela, des emulsions susceptibles de donner des temps de rupture significativement differents sont fabriquees, testees, repandues puis leurs comportements sur site notes avec des criteres aussi objectifs que possible. Les conclusions suivantes ont pu etre tirees : Les methodes traditionnelles utilisees ne sont pas suffisamment pertinentes pour juger, prises separement, de la vitesse de rupture sur le chantier. Le couplage vitesse de rupture/adhesivite donne une image plus realiste du comportement a la rupture sur chantier d'emulsions de composition differente. L'experimentation laboratoire/chantier permet d'apprecier : 1 - l'influence de la nature du bitume : - un bitume d'origine paraffinique donne des ruptures plus lentes que le bitume naphtenique de PC mais devient equivalent a ce dernier apres additivation ; 2 - l'influence de la formulation : - la vitesse de rupture est dependante du couple bitume/emulsifiant ; 3 - l'influence de l'usine : - au regard de la rupture, les deux usines (homogeneiseur, preparation de la phase aqueuse) donnent des emulsions equivalentes. Cette experimentation enrichissante met a jour la necessite d'ameliorer la precision des moyens de mesure existants et de chercher a developper des methodes plus pertinentes. (A). (Titres en anglais et allemand : Bitumen emulsion breaking time study in the laboratory and on an experimental site. Untersuchung der Demulgierung von Bitumenemulsionen im Labor und an Versuchsstandorten).

Language

  • French

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01247648
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • ISBN: 2-7208-2250-7
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 4:02AM