QUESTION IV - SECURITE - RAPPORT NATIONAL - PAYS BAS

Le plan national neerlandais de securite routiere pour les annees 1989-1993 intitule "Ambitieux et pourtant realisable", s'est fixe un objectif quantitatif, a savoir reduire le nombre des victimes d'accidents de la route de 25 % d'ici a l'an 2000. Les domaines suivants sont consideres comme prioritaires : la conduite en etat d'ebriete, l'utilisation (correcte) des ceintures de securite et des casques, les limitations de vitesses, la suppression des endroits dangereux. En outre, les jeunes et les personees agees, dans la circulation, font l'objet d'une attention particuliere. Cet expose donne un apercu des divers aspects de la politique neerlandaise de securite routiere. Une methodologie a ete mise au point en vue de quantifier la securite d'un reseau routier en fonction du role et des usages de la route. Elle met en evidence les niveaux d'insecurite des arteres de circulation tant dans les zones urbaines que sur les routes de campagne pour une vitesse maximale autorisee de 80 km/heure. Les composantes principales de la securite routiere sont les schemas prevus de comportement des usagers de la route, la vitesse et les variations de vitesse (energie!), l'incompatibilite et le niveau de protection. Les elements cle des mesures de securite sont l'homogeneisation des aires de circulation par l'isolement des types incompatibles de trafic et la ou ces types doivent coexister, l'obligation pour les vehicules a moteur de s'adapter aux usagers vulnerables. L'exemple des cyclistes et des motocyclistes illustrera ce propos. Une experience positive a ete effectuee aux Pays-Bas au cours des dernieres annees en combinant l'action de la police et l'information du public a ce sujet afin d'influencer le comportement des usagers de la route (boire et conduire, utiliser la ceinture de securite). Cette approche a egalement ete mise en oeuvre pour influencer le comportement sur les autoroutes apres le changement des vitesses maximales autorisees. Mais, on n'a jusqu'a present enregistre que des effets temporaires. De plus en plus, on considere les problemes de securite routiere comme faisant partie integrante du probleme de la gestion du trafic dans son ensemble. Il faut pour cela mieux comprendre les mecanismes fondamentaux des accidents et, partant, elaborer une politique de securite routiere. Tel est l'objectif du programme neerlandais de recherche en matiere de securite routiere : l'attention portera non seulement sur les activites visant a diminuer les risques mais aussi sur la realisation d'un systeme intrinsequement sur des transports et de la circulation. (Voir fiche generale du congres 127723 et rapport general de la question IV 127724).

  • Authors:
    • WEGMAN, F C
    • BLIKMAN, G
    • Van DER COLK, H
    • Janssen, S T
    • KERKHOF, M A
    • Oppe, S

Language

  • French

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01246911
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 3:45AM