ETUDE DES RESISTANCES DE BETONS TRES JEUNES EN FONCTION DE LA QUANTITE D'HYDRATES FORMES - INFLUENCE DES SUPERPLASTIFIANTS

Les resistances de microbetons ont ete mesurees des la fin du malaxage et pendant 24 h. Simultanement, des mesures de chaleur d'hydratation ont ete effectuees. Pendant la periode dormante, l'hydratation, aussi faible soit-elle, produit une augmentation des resistances : la structure floculee de la pate de ciment fraiche peut expliquer le renforcement des liaisons par les premiers hydrates formes. Avec un superplastifiant, en plus du classique retard d'hydratation, la formation des premiers hydrates ne produit pas d'augmentation notable des resistances ; ceci est l'effet de la dispersion de la structure par l'adjuvant. Apres la prise, le remplissage des pores se fait mieux si la structure est dispersee que si elle est floculee, ceci etant du a une meilleure repartition des grains de ciment : un echantillon avec superplastifiant, pour donner la meme resistance, demandera moins d'hydrates qu'un echantillon non adjuvante. (A).

  • Authors:
    • LEGRAND, C
    • WIRQUIN, E
  • Publication Date: 1994-3

Language

  • English

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01242994
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 1:51AM