AUGMENTATION DES RISQUES D'ACCIDENTS MORTELS CHEZ LES CONDUTEURS AGES ATTEINTS DE TROUBLES COGNITIFS

INCREASES RISK OF FATAL TRAFFIC CRASHES IN ELDERLY DRIVERS WITH COGNITIVE DYSFUNCTION

Les conducteurs ages courent un risque accru d'etre impliques dans un accident mortel de la circulation. Le risque relatif augmente apres l'age de 65 ans et, pour les conducteurs de plus de 80 ans, ce risque est pour le moins aussi eleve que pour les jeunes conducteurs. On a souvent tente de justifier cet accroissement du risque en invoquant des facteurs en rapport avec le vieillissement normal, tels la diminution de l'acuite visuelle, le ralentissement des reflexes, etc. Parallelement, des chercheurs affirment que les personnes agees compensent leurs deficits en evitant, par exemple, de conduire dans des conditions difficiles. Malgre cette compensation, le haut risque que courent les conducteurs ages est reel et une explication s'impose. La frequence de diverses maladies est tributaire du phenomene du vieillissement et certaines de ces maladies sont tres communes, tels que des troubles de demence degenerative et les maladies cardio-vasculaires. La demence degenerative se caracterise par une regression des fonctions de perception, lesquelles sont necessaires pour pouvoir rouler en toute securite. La frequence des troubles de demence diagnostiques aupres des plus de 65 ans est d'environ 5 pour cent, a commencer par 1 pour cent pour le groupe des 65 ans pour atteindre, en hausse exponentielle avec l'age, pres de 50 pour cent dans le groupe des 95 ans. Des etudes longitudinales ont demontre par des tests qu'une diminution de la fonction cognitive apparaissait deja 10 a 15 ans avant que la demence ne puisse etre diagnostiquee. De recentes etudes montrent que, par rapport a l'ensemble des controles effectues aupres des personnes agees, le risque d'etre implique dans un accident de la circulation est de 4 a 8 fois superieur pour les conducteurs souffrant de troubles de demence degenerative. Il n'existe malheureusement aucun releve des distances parcourues par ces personnes, ce qui complique une determination valable du risque. Considerant les risques de frequence dont on dispose, et en supposant que les distances parcourues soient egales, le groupe de conducteurs souffrant de demence degenerative pourrait etre responsable de 20-40 pour cent de l'accroissement du risque que courent les personnes agees d'etre impliquees dans un accident de la circulation. Notre analyse du cerveau de conducteurs (65+) decedes a la suite d'un accident de la route, basee sur de stricts criteres histopathologiques, a montre qu'il existe une frequence particulierement elevee de demence parmi ces personnes. Ces resultats appuient l'hypothese selon laquelle des troubles de la perception peuvent expliquer en partie le risque accru que courent les personnes agees. (Voir egalement fiche globale DIRR 130466 et fiche du theme B DIRR 130465).

  • Authors:
    • JOHANSSON, K
  • Publication Date: 1993-10-26

Language

  • English

Media Info

Subject/Index Terms

Filing Info

  • Accession Number: 01242314
  • Record Type: Publication
  • Source Agency: Institut Francais des Sciences et Technologies des Transports, de l'Aménagement et des Réseaux (IFSTTAR)
  • Files: ITRD
  • Created Date: Nov 20 2010 1:32AM